Qui est pour? 2017-08-07T11:21:40+00:00

Qui est pour?

Le Conseil fédéral, le Parlement, la plupart des partis (PS, Verts, Jeunes Vert-e-s, PDC, PBD, PEV (PPE) et Vert’libéraux) ainsi que tous les syndicats nationaux et toutes les organisations de travailleurs nationales soutiennent la réforme. Des associations économiques et patronales de premier plan s’engagent elles aussi en faveur du Oui. Cette campagne est soutenue par un comité politique et par un comité syndical.

Comité syndical

Tous les syndicats nationaux et toutes les organisations de travailleurs nationales se prononcent clairement en faveur de la réforme des rentes. Elle offre l’occasion unique d’assurer les retraites et de renforcer enfin de façon significative notre principale œuvre sociale, à savoir l’AVS. Deux points dont la concrétisation est dans l’intérêt des travailleuses et des travailleurs.

Paul Rechsteiner

Président USS

«Les rentes AVS seront enfin augmentées. Voilà 42 ans que nous demandons que l’AVS soit renforcée.»

Jacques-André Maire

Vice-président Travail.Suisse

«Prévoyance vieillesse 2020 permet de consolider les finances de l’AVS jusqu’en 2030.»

Véronique Polito

Membre CD Unia

«Les femmes qui travaillent à temps partiel seront mieux couvertes avec Pré-voyance vieillesse 2020.»

Giorgio Tuti

Président SEV

«Le supplément AVS aide tous ceux et celles qui ont des revenus bas à moyens. Ils profitent davantage d’une AVS forte parce qu’ils cotisent proportionnellement bien moins que ce qu’ils en retirent ensuite.»

Patricia Mordini

Membre CD Syndicom

«En votant Oui à Prévoyance vieillesse on garantit un financement solide de l’AVS et on bloque ainsi la revendication d’une retraite à 67 ans.»

Katharina Prelicz-Huber

Présidente SSP

«Le supplément AVS est particulièrement bon pour les femmes car, dans le 1er pilier, elle reçoivent nettement plus de rente pour chaque franc de cotisation que dans n’importe quel autre système de prévoyance.»

Helena Zaugg

Présidente ASI

«Grâce à la retraite partielle introduite par PV 2020, les femmes qui n’ont pas de rente-pont mais veulent arrêter plus tôt ou réduire progressivement leur activité professionnelle peuvent plus facilement se le permettre.»

Carole Furrer

Présidente SCIV

«Avec Prévoyance 2020, l’AVS est renforcée et les temps partiels seront mieux couverts dans le 2e pilier, tout bénéfice pour les femmes.»

Valérie Borioli Sandoz

Responsable Politique de l’égalité, Travail.Suisse

«Cette réforme introduit enfin la retraite flexible entre 62 et 70 ans. C’est une in-novation nécessaire et égalitaire qui répond aux besoins d’aujourd’hui.»

Comité politique

Le PS, les Verts, les Jeunes Vert-e-s et des organisations de retraités de gauche, comme la FARES, soutiennent la réforme des rentes. En avril, lors d’un vote général auquel ont participé tous les membres du PS, une majorité de 90,6% s’est prononcée en faveur du Oui. La « Prévoyance vieillesse 2020 » renforce notre AVS et empêche le relèvement de l’âge de la retraite à 67 ans – que le camp bourgeois appelle de ses vœux.

Christian Levrat

Président PS Suisse

«La Prévoyance vieillesse 2020 porte un renforcement de l’AVS. En plus, le travail à temps partiel et les femmes jouiront ainsi d’un meilleur accès à la LPP.»

Regula Rytz

Présidente Vert-e-s

«Le renforcement de l’AVS et la meilleure couverture du travail à temps partiel sont un plus. En particulier pour les femmes.»

Rudolf Strahm

Ancien conseiller national

«Le compromis sur lequel l’on votera en automne permet d’assurer le financement des rentes AVS et des caisses de pension.»

Ruth Dreifuss

Ancienne conseillère féderal

«Nous devons défendre la solidarité contre l’égoïsme.»

Luzian Franzini

Co-Président Jeunes Vert-e-s

«Ma génération profite au quotidien du contrat inter-générationnel. Il faut le préserver ! Ma génération profite déjà d’une AVS forte.»

Natascha Wey

Co-Présidente PS Femmes

«Beaucoup de femmes vont profiter de la réforme.»

Prises de position et recommandations de vote

Les partis, syndicats, organisations et associations ci-dessous recommandent de voter Oui le du 24 septembre :

Comité bourgeois